Réduire les pertes économiques liées au Chevelu racinaire dans les serres de production de tomates en Bretagne

Il raconte son histoire avec ActFood

Projet AGROFILM – Réduire les pertes économiques liées au Chevelu racinaire en Bretagne

L’A.rhizogenes est un phytopathogène qui colonise les racines des plants de tomates et détourne le métabolisme de la plante, pour produire encore plus de racine au détriment de la production de tomate. On le nomme aussi « chevelu racinaire ». Ce phytopathogène touche 80 à 100 % des serres de production de tomates en Bretagne, engendrant de fortes pertes économiques.

Dans ce projet l’ADRIA apporte son expertise et sa méthodologie sur le criblage de molécules actives (sur cellules et biofilm), ce qui permet au final de valider l’activation des molécules sélectionnées sur un biofilm généré à l’échelle pilote dans la boucle de formation de biofilm.

Projet se déroulant autour de 3 axes :

  1. Compréhension de la colonisation par rhizogenes des circuits d’irrigation
  2. Evaluation de molécules anti-biofilm ou de biocontrôle
  3. Développement de stratégies de maitrise voire d’éradication complète de ce biofilm dans les serres de production

Les objectifs à terme :

  1. Etablir une stratégie de lutte face à l’installation du biofilm d’rhizogenes dans les serres de production de tomates, et de jeunes plants,
  2. garantir la même qualité sensorielle et nutritionnelle des tomates produites.

Ils ont participé

logo_adria
ADRIA
Centre
d’expertise
agroalimentaire
02 98 10 18 18
@ www.adria.tm.fr
www.adria-formationagroalimentaire.fr/
www.breizpack.net
www.symprevius.eu
Télécharger la plaquette
VOIR LE CENTRE